Comment bien choisir son Bodyboard

Vous cherchez une planche de Bodyboard mais vous ne connaissez pas toutes les marques ?
Vous voulez comparez les différents modèles de Bodyboard et/ou savoir quelle marque de bodyboard choisir ?

Ne cherchez plus, tout est ici, nous vous proposons de découvrir toutes les marques de planches de Bodyboard. Les marques de bodyboard françaises et étrangères.

Bien choisir sa planche de Bodyboard est certainement l’étape la plus importante lorsque l’on souhaite commencer le Bodyboard ou quand l’on évolue et que l’on souhaite acquérir une planche plus performante.

Le choix en magasin peut être immense, la forme de la planche, les matériaux utilisés pour la fabriquer ainsi que la taille varient énormément selon les marques et les conseils de vendeurs non-spécialisés peuvent être de mauvaise qualité. Il est donc important de savoir exactement ce dont on à besoins pour ne pas faire d’erreur lors de l’achat de son Bodyboard.

Voici donc quelques conseils utiles qui vous permettrons de bien choisir voir Bodyboard:

1- Votre niveau de pratique

2- Les matériaux

Le Core ou noyau

Le Slick

Le Deck

Le Tail

Les Rails

3- La forme de la planche

Le Nose

Le Tail

Les Rails

4- La taille de la planche

Longueur

Largeur

Le Wide-point

L’épaisseur

5- Les options

Votre niveau de pratique:

Le choix d’une planche commence par la définition de votre niveau de pratique. Un débutant aura besoin d’une planche basique sans option inutile qui lui permettra de s’amuser et de profiter des vagues, alors qu’un compétiteur aura besoin d’une planche technique pour lui permettre de surfer de grosses vagues et de rentrer toutes les figures. Il est inutile d’acheter une planche pour un niveau supérieur au votre car elles coûte plus chère, vous ne sentirez pas les subtilités et ne pourrez pas l’exploiter à fond.

DébutantSi vous ne pratiquez le bodyboard que pendant vos
vacances d’été et/ou à de rare occasion durant l’année
je vous conseille de ne pas dépenser trop d’argent et
de ne pas tomber dans le piège des options onéreuses
et inutiles à votre niveau.
Une planche basique, voilà ce qu’il vous faut.
IntermédiaireSi vous pratiquez le bodyboard régulièrement, que vous
commencez à surfer de plus grosses vagues et que vous
rentrez les figures de base je vous conseille de choisir un
modèle plus technique avec au moins des channels et un
stringer.

Avancé /
Compétition
Si vous pratiquez le bodyboard tous jours et/ou que vous
participez à des compétitions je pense que vous n’avez
pas réellement besoins de mes conseils… Néanmoins je
vous conseillerais un « pro-model » ou pourquoi pas une
planche sur-mesure (custom).

Les matériaux:

Les matériaux forment le corps et les organes interne de votre planche, c’est eux qui vont donner au bodyboard ses caractéristiques (flexibilité, réactivée, ressort, poids, etc..). Votre choix se fera donc en fonction de vos préférences mais aussi en tenant compte de la température de l’eau.

Le Core

Le « Core » est le noyau de la planche, c’est à dire la mousse qui se trouve au milieu de la planche. C’est le coeur de la planche, celui qui va donner les caractéristiques de votre planche.

Il existe deux principaux types de mousse, le PE (Polyéthylène) et le PP (Polypropylène). D’autres mousses existe mais elles sont en fait un mélange ou un dérivé du PP et PE.

PP
(PolyPropylène)
Ses caractéristiques principales
sont sa légèreté et sa rigidité.
Une planche en PP sera rapide et
aura une bonne projection.
Eau Chaude
(>20°c)
NRGIl s’agit d’un PP basse densité, il est
plus mou et légèrement moins
rigide que le PolyPropylène.
Eau Chaude
(>20°c)
3D CoreCe noyau est composé d’une couche
de PP et d’une couche de PE. Il se
trouve donc pile entre les deux et
cumule les avantages de chacun.

Eau Tempérée
(15-25°c)
PE
(PolyEthylène)
C’est le core le plus souple, ses
caractéristiques principales sont sa
flexibilité et sa maniabilité. Une
planche en PE sera parfaite pour
surfer en eau froide.
Eau Froide
(<20°c)

Par exemple:

  • Si vous surfez en Bretagne où l’eau peut être très froide et ne dépasse jamais les 20°c une board en PE sera parfaite.
  • Pour rider en Aquitaine où l’eau varie entre 11°c et 22°c une planche en PE ou en « 3D core » sera le bon choix.
  • Pour ceux qui ont la chance de vivre sous les tropiques ou si vous partez souvent en trip dans des lieux où l’eau ne descend jamais sous les 23°c alors un bodyboard en PP ou « 3D core »sera idéal.

Personnellement je ride un custom de chez Primo Bodyboards en HD30 qui est une mousse PE améliorée. Elle me suit partout, toute l’année dans les Landes ou lors de mes trips (Espagne, Canaries, Indonésie). Le stringer empêche qu’elle ne se déforme àvec l’eau chaude.

Le Slick Skin

C’est le dessous de la planche, cette surface étant en contact avec l’eau elle est très importante car elle doit favoriser la glisse.

SurlynIl est assez mou et absorbe bien le clapot. Il permet
également d’amortir la réception des figures aérienne.

HDPP
(Polypropylène)
A base de Polypropylène il est relativement dur et sera
donc parfait pour surfer des vagues puissantes et
glassy.

HDPE
(Polyéthylène)
A base de Polyéthylène il est plus mou que le HDPP.
C’est le compromis idéal entre le HDPP et le Surlyn.

Le Deck

Le deck désigne la partie supérieure du bodyboard, c’est la partie sur laquelle vous êtes allongée.

Cross LinkC’est une mousse avec de très petites bulles d’air qui
donne un aspect lisse à la planche et qui limite les
irritations.

Non-cross link
Cette mousse à des bulles d’air plus grosses qui
améliorent l’amortissement et la flottaison.
8lb PolyethyleneC’est la mousse préféré des top-bodyboardeurs et
elle à un très bon amortissement lors des
manœuvres aérienne.

Le Tail

Le Tail est la partie arrière de la planche, les matériaux sont les même que pour le deck. (voir ci-dessus)

Les Rails

Il s’agit des cotés de la planche, ils agissent comme les carres des ski et servent à accrocher à la face de la vague. Les matériaux sont les même que pour le deck. (voir ci-dessus)

La forme de la planche:

Vous avez choisi les matériaux qui doivent composer votre planche de bodyboard, il vous faut maintenant choisir le shape (la forme) de votre planche en fonction de votre position favorite (prone, drop-knee ou les deux).

PronePlus large à l’avant, le Wide-point est placé très
près du nose de la planche.
Drop-KneeLe point le plus large est placé à l’arrière de la
planche.
Prone et Drop-KneeLe point le plus large se situe presque au milieu
de la planche.
Debout (Stand-up)Planche plus fine et allongée.

Le nose

Large
Un nose large va améliorer le stabilité, on trouve ce type de nose
sur les planches pour le Prone ou polyvalente.

Etroit
Ce type de nose est recommandé sur les boards pour le
Drop-Knee et le Stand-up car il améliore la maniabilité dans
ces positions.

Le Tail

Alors là il y en a pour tous les goûts et tous les styles de ride. Chacun à ses avantages et ses inconvéniants selon que vous surfiez en Prone ou en Drop-Knee, des petites ou des grosses vagues, des vagues molles ou super creuses.

Crescent tailC’est le Tail le plus représenté et
son nom lui vient du fait qu’il est
en forme de croissant. Il est
polyvalent et l’on peut l’utiliser
dans quasiment toutes les
condition de surf même si il n’est
pas le meilleur dans les petites
vagues.
Il est utilisable autant en Prone qu’en Drop-Knee.
Bat tailCe Tail est pas mal utilisé aussi car lui aussi se montre
utile dans toutes les conditions. Le surplus de matière
par rapport au Crescent tail augmente sensiblement la
flottabilité et le rend plus efficace dans les petites
vagues.
V tailC’est un Tail peu utilisé. Il se trouve sur quelques
boards pour le Drop-Knee où il améliore le contrôle.
Square tail
Fish tail
Flat tail
M tail
Rounded pin tail
Ces Tails sont plutôt rares et sont utilisés de façon
spécifique. Ils sont utilisé par les pros pour surfer
dans certaines conditions (vagues très petites,
rapide, très creuses, etc…)

Les Rails

Ce sont eux qui permettent d’accrocher à la paroi de la vague. Il en existe plusieurs type qui ont leurs avantages et leurs inconvénients (50/50 – 60/40 – Rond – ….).

50/50Ils sont rapide et stable mais par contre ils nécessitent un bon
niveau.
60/40Ils ont une meilleure accroche et offrent plus de contrôle.
70/30Ils sont moins incisif mais c’est les plus stable.
Rond
Maniable, on les utilises notamment sur les planches de
Drop-Knee. Ils sont par contre à éviter dans les vagues creuses.

Les dimensions de la planche:

Maintenant que vous connaissez le type et les matériaux de votre future planche il ne vous reste plus qu’à choisir les dimensions de celle-ci. C’est encore une étape très importante qui va conditionner la façon dont vous allez surfer.

La longueur

Taille / Poids40kg50kg60kg70kg80kg90kg
1.50m38″39″40″
1.60m39″40″41″
1.7040″41″42″
1.8042″43″43″
1.9043″44″45″

La taille de la planche est exprimée en pouce, un pouce = 2,54 cm.

Une astuce pour savoir si une planche est à votre taille consiste à la tenir debout contre votre ventre avec le Tail qui touche le sol. Si elle arrive au niveau de votre nombril ou légèrement en dessous c’est qu’elle est parfaite pour vous.

Une autre chose à savoir lors du choix de la taille est que selon votre niveau et les vagues que vous voulez surfer la taille necessaire de la planche peut changer. De plus une planche pour le Drop-Knee sera plus longue, elle mesure autour des 43″ en général.

Par exemple:

  • Si vous voulez surfer des grosses vagues et/ou des vagues molles il sera possible de rajouter jusqu’à un pouce (1″) à la taille standard de votre planche.
  • Si vous surfer plutôt des vagues rapides et/ou creuses il sera possible de diminuer jusqu’à un pouce (1″) la taille standard de votre planche.

La largeur

La largeur de votre planche va conditionner tout comme sa longueur la flotabilité et la maniabilité de celle-ci.

Par exemple:

  • Une planche étroite sera relativement nerveuse et maniable.
  • Avec une planche large vous gagnerez en flotabilité et rapidité.

Le Wide-point

Comme vu plus haut, le Wide-point (point le plus large de la planche) va déterminer l’utilisation principale de la planche. Bien évidement celà n’est pas exclusif, vous pourrez occasionnellement faire du Drop-Knee avec une planche 100% Prone et vice-versa même si celà sera moins aisé.

Très proche du noseCe sont des planches dites 100% Prone avec un
Wide-point très près du nose.
CentréLe Wide-point est placé environ à équidistance du
nose et du milieu de la planche, c’est une planche
polyvalente qui vous permettra de surfer en
Prone et/ou en Drop-Knee.
Très reculé par
rapport au nose
Le point le plus large se situe presque au milieu
de la planche, il s’agit alors d’une planche 100%
Drop-Knee.
Proche du tailRare sont les planches shapées ainsi, ce sont des
planches pour le Stand-up. Il y avait à l’époque par
exemple le modèle Stoog de chez Turbo Surf
Design.

L’épaisseur

Hélas il n’y a pas vraiment de possibilité de choisir l’épaisseur de sa planche, toutes les marques proposent des planches d’une épaisseur d’environ 55 millimètres. Sachez toute fois qu’une planche épaisse flottera mieux alors qu’une planche fine sera plus manoeuvrable. Une planche épaisse sera un plus pour les gros gabarits.

Les options:

Stringer

Ces sont des tiges en carbone ou en graphite que l’on insère dans le core de la planche longitudinalement afin de renforcer et rigidifier la planche. Plusieurs grandes marques proposent sur leurs modèles haut de gamme le système ISS (Interchangeable Stringer System) qui permet de changer de stringer en quelques secondes afin de choisir celui avec le Flex idéal pour chaque session.

Mesh

C’est un tissu en nylon placé entre le deck et le core qui va renforcer la planche et lui donner plus de projection. Il prolonge aussi un peu la durée de vie de la planche.

Channel

Ils sont pour nos Bodyboards l’équivalent des dérives sur un surf. Ce sont eux qui permettent d’accrocher dans les parties creuses de la vague et de tenir la trajectoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *